lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

10 inconvénients de la grossesse que les hommes ne pourraient pas supporter

10 preuves que les hommes seraient trop faibles pour porter un enfant

Pourquoi sont-ce les femmes qui subissent l'accouchement ? Parce que la nature est bien faite et a attribué cette lourde épreuve au sexe fort. Les hommes ne peuvent même pas être traités de gonzesses, parce qu'il faut être courageux pour en être une. Et voilà 10 choses qu'un homme ne supporterait pas...

Les hommes sont de plus en plus impliqués dans la vie de famille au point de prendre congé paternité et congé parental pour rester avec les bambins à la maison, comme dans le film Papa est en congé parental (diffusé ce vendredi 15 mai à 20h55 sur Arte). Mais, même si certains aimeraient s'investir davantage et rêvent de pouvoir vivre les joies de la grossesse comme chez les hippocampes, force est de constater qu'ils ne pourraient pas. La nature a décidé de faire souffrir les femmes à bien des niveaux, mais là c'est pour une bonne raison : les hommes sont beaucoup trop faibles pour gérer une grossesse et un accouchement. 
1. Impossible pour eux de passer neuf mois sans boire une goutte de bière.

2. Idem pour toutes sortes d'addictions (cigarette y compris)

3. Les mâles, faibles petites choses, ne pourraient pas supporter de ne plus flirter avec la serveuse du Starbucks ou la collègue de travail. Avec un énorme ventre de grossesse, c'est difficile de se considérer comme une personne désirable. Au mieux, on s'imagine comme un gros micro-ondes qui contient une pasta box en train de cuire. Et ça, pour pécho, c'est pas évident.

4. Supporter pendant plusieurs mois l'agitation d'un alien dans le ventre ? Au début, ils trouveraient ça rigolo et rapidement, ils trouveraient ça inquiétant.

5. Ces faibles êtres humains ne pourraient pas non plus supporter, sans s'évanouir, la douleur de l'accouchement qui est comparable à... rien. En fait, il n'y a rien de comparable au fait de sortir de son vagin une chose pesant le poids d'une pastèque. 
 
6. Les hommes auraient aussi peut-être un peu de mal à tolérer qu'un médecin plante son avant-bras dans leur intimité pour y décoller les derniers morceaux de placenta de l'utérus. C'est pas glamour ? Oui, mais c'est la vérité. 


7. Et que dire des petits cadeaux bonus qui peuvent survenir avec l'accouchement, comme les déchirures vaginales nécessitant des points de suture ? Les mâles, qui pleurnichent pour une écharde, ne seraient pas prêts pour ça. 

8. Et qui dit points de suture sur une zone aussi sensible, dit... pas de sexe pendant une période. Alors, messieurs : prêts à porter et accoucher d'un bébé tout seul ?

9. Le pire pour eux ? Supporter les lochies, ces abondantes pertes de sang, semblables aux règles, qui suivent un accouchement et peuvent durer un mois. UN MOIS D'HEMORRAGIE ! 
10. Enfin, évoquons un instant les douleurs mammaires de l'allaitement (et les montées de lait intempestives). Se faire tirer les mamelons pour pouvoir nourrir sa progéniture tout le temps affamée ? Contrairement à ce que pourraient penser certains mâles, ça n'a rien de sexy. Ça peut même faire mal. Et là encore, messieurs, vous ne supporteriez pas.
 
Malgré les désagréments liés à la grossesse, les femmes continuent d'enfanter : c'est dire leur courage. Quant aux hommes, désolé pour vous : n'est pas Papa Hippocampe qui veut.


17/05/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres