lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

Cancer colorectal : les végétariens protégés

En France, le cancer colorectal est le 3e en termes de fréquence et le 2e pour ce qui est de la mortalité. Même si une attention de plus en plus importante est portée sur le dépistage – notamment avec l’arrivée prochaine d’un nouveau test immunologique – les chercheurs n’en oublient pas pour autant la prévention. […]

En France, le cancer colorectal est le 3e en termes de fréquence et le 2e pour ce qui est de la mortalité. Même si une attention de plus en plus importante est portée sur le dépistage – notamment avec l’arrivée prochaine d’unnouveau test immunologique – les chercheurs n’en oublient pas pour autant la prévention. En premier lieu, en matière d’alimentation. Une équipe américaine pointe une nouvelle fois du doigt la nocivité d’une consommation à outrance de viande rouge et vante les bienfaits du végétarisme.

L’alimentation a depuis longtemps été identifiée comme un facteur de risques modifiable. Les aficionados à la viande rouge seraient en outre davantage exposés, et ce comparé aux consommateurs réguliers de fibres.

Durant 7 ans, des chercheurs de l’Université de Loma Linda (Californie) se sont intéressé à 77 659 personnes. Au cours du suivi, 380 cas de cancer du côlon ont été recensés et 110 cas de cancer du rectum.

Face à ceux qui consommaient de la viande, les végétariens présentaient 22% de risque en moins d’être touchés par un cancer colorectal. Dans le détail, en s’attardant sur les différents types de végétarisme, ce danger était atténué de :

  • 16 % chez les végétaliens;
  • 18 % chez les ovo-lacto végétariens (qui consomment des produits laitiers et des œufs);
  • 43% chez les pescovégétariens (qui consomment aussi du poisson).

Pour les scientifiques, « les résultats semblent cohérents avec de précédentes études associant la consommation de viandes rouges et le cancer colorectal. » Rappelons en effet que selon l’Institut national du Cancer, « veau, bœuf, porc, agneau, mouton, consommés en excès favorisent le risque de développer ce type de pathologie. C’est aussi le cas des charcuteries (saucisson, saucisses, bacon, jambon…). »



14/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres