lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

cancer du sein chez la femme: la reconstruction est possible

Cancer du sein : on reconstruit de jolis seins, mais pas les mêmes qu'avant

Lorsque la peau est en bon état, que la femme est en bonne santé, qu'elle est motivée, prête à passer une nouvelle fois par la chirurgie, la reconstruction mammaire est possible. « Il n'y a pas de délai imposé, pas d'urgence. Une reconstruction peut s'envisager des mois, voire des années après la maladie... », explique le Dr Isabelle Sarfati, chirurgienne spécialiste de la reconstruction mammaire à l'Institut du sein à Paris. Reste qu'il s'agit d'un parcours qui comprend de nombreux passages sur la table d'opération. Il dépend évidemment de l'exigence sur la qualité du résultat, propre à chaque femme. « Mais rien n'interdit de prendre des pauses, de réfléchir entre deux opérations, il faut prendre son temps », insiste la chirurgienne.

Du soutien pour se décider

" Décider d'une reconstruction ne va pas de soi, rappelle le Dr Maryvonne Soulier, médecin sénologue, spécialisée en psychologie clinique et sexologie à l'Institut régional du cancer de Montpellier. Les femmes subissent des pressions de leur entourage, elles n'ont pas forcément toutes les informations pour choisir entre plusieurs types de reconstruction. Nous leur proposons des entretiens avec des médecins et des psychologues, individuellement, pour leur permettre de décider pour elle-même. Certaines femmes refusent la reconstruction après l'avoir souhaité, d'autres l'inverse. Dans ce lieu respectant l'intimité et la confidentialité, la parole se libère. Les émotions et les difficultés peuvent s'exprimer. A un moment, la présence du compagnon est souhaitée. Il y a des conjoints fuyants, d'autres culpabilisants, d'autres qui soutiennent formidablement. Eux aussi ont besoin d'accompagnement. "

Les techniques de reconstruction mammaire

La mise en place d'une prothèse : il faut que la peau soit souple et assez épaisse. On peut envisager sa pose 6 mois après la mastectomie, un an après une radiothérapie. Avantages : une technique éprouvée en chirurgie esthétique. Aucun risque pour les dépistages futurs. Inconvénients : les deux seins doivent souvent être opérés au cours de la même intervention pour garantir une symétrie. La formation d'une « coque » (tissus durs) existe en raison de la fragilité des tissus.

La technique du lambeau : s'envisage 6 mois après une mastectomie ou une radiothérapie. Il s'agit du prélèvement de tissu au niveau du dos ( plus rarement du ventre). L'inconvénient : une nouvelle cicatrice dans le dos, située sous l'élastique du soutien-gorge, dans moins de 30 % des cas une sensation de gêne, un manque de souplesse au niveau du dos.

La grande nouveauté, le filling : « C'est la technique qui fait vraiment progresser les reconstructions », explique le Dr Sarfati. Une « autogreffe », c'est-à-dire une injection de graisse que l'on prélève sur le ventre ou sur tout autre zone chargée de cellulite de la patiente. La graisse est filtrée et réinjectée et, grâce à elle, on remodèle le sein. Avantages : une technique « soft », non douloureuse, pour un sein plus naturel. Convient bien au comblement des dépressions après tumorectomie. Ou en complément des autres techniques. Inconvénient : il est parfois nécessaire de faire des retouches, car toute la graisse ne « prend » pas.

Redessiner l'aréole et le mamelon : deux techniques de reconstruction de l'aréole sont possibles et doivent être discutées. On fait soit un tatouage de la peau, soit une greffe de peau prélevée à l'intérieur des cuisses ou dans la région génitale. Dans ce dernier cas, on retrouve du volume. Le choix est lié à l'anatomie. Avantages : le sein a un aspect parfait, presque comme avant. Inconvénients : c'est la dernière des interventions, le parcours a été long, et certaines femmes se contentent de retrouver le volume du sein sans vouloir obtenir plus. La sensibilité du mamelon dépend d'un nerf qui parcourt le thorax, celui a pu être lésé lors de l'intervention du cancer.

Parlez du cancer du sein et partagez votre expérience et vos conseils autour de cette pathologie sur notre forum 



13/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres