lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

Diabte de type 2 : une carence en vitamine A pourrait le causer

Une étude scientifique américaine révèle que le manque de vitamine A pourrait être à l'origine du développement du diabète de type 2, une découverte qui pourrait aboutir à un traitement pour limiter la maladie.

Diabète de type 2 : une carence en vitamine A pourrait le causer

 

Le diabète de type 2 se caractérise par une hyperglycémie chronique, c'est-à-dire par un taux trop élevé de glucose (sucre) dans le sang. L'insuline, une hormone sécrétée par le pancréas, n'arrive plus à stocker le sucre dans les cellules : on parle d'insulino-résistance. Ce diabète dit « sucré » touche principalement les personnes en surpoids et/ou d'âge mur, et engendre des problèmes cardiovasculaires et visuels s'il n'est pas traité.

Des chercheurs du Weill Cornell Medical College de New-York (Etats-Unis) se sont penchés sur les facteurs qui pourraient influer sur le développement de la maladie, et ont publié leurs travaux dans la revue The Journal of Biological Chemistry. Selon eux, puisque la vitamine A booste l'activité des cellules bêta (β) du pancréas, sa carence pourrait jouer un rôle dans le développement du diabète. Les cellules β sont chargées de produire et de libérer l'insuline dans le sang, ce qui régule le taux de glucose sanguin.

Pour en avoir le cœur net, les chercheurs ont analysé le développement des cellules β au sein de deux groupes de souris : le premier groupe avait été modifié génétiquement pour ne pas pouvoir stocker la vitamine A, alors que le second a pu récupérer normalement la vitamine contenue dans l'alimentation.

Ils ont alors constaté que les souris incapables de stocker la vitamine A voyaient leurs cellules β dépérir, les privant de production d'insuline.

De plus, lorsque les scientifiques ont supprimé la vitamine A du régime alimentaire des souris saines, ils ont observé que cela engendrait la perte de cellules β, induisant une baisse d'insuline et une hausse du taux de sucre dans le sang. Or, ces facteurs sont hautement liés à l'apparition d'un diabète de type 2. Lorsque les chercheurs ont remis la vitamine A au menu des souris saines, la production de cellules β a augmenté, tout comme la production d'insuline. Les niveaux de glucose sanguins sont donc revenus à la normale.

Pour l'équipe de recherche, ces expériences prouvent bien qu'une carence en vitamine A est liée au développement du diabète de type 2, même si ce n'est sans doute pas le seul facteur en cause.

Une association encore inconnue

« Ce que nous allons désormais chercher à savoir, c'est comment le manque de vitamine A engendre la mort de cellules β », précise le Dr Gudas, co-auteur de l'étude. « Ces cellules sont extrêmement sensibles à l'absence de vitamine A dans l'alimentation, ce que personne n'avait encore constaté. » Dans leurs futures recherches, les auteurs prévoient de tester un potentiel traitement, et d'observer si la prise quotidienne d'une forme synthétique de la vitamine A pourrait inverser la tendance et limiter le diabète de type 2.

Dans l'alimentation, la vitamine A est présente sous deux formes : sous forme de rétinol ou de ses dérivés, elle est présente dans la viande, le poisson et les produits laitiers, alors que la forme végétale, appelée provitamine A ou bêta-carotène est présente dans les fruits et légumes. L'oseille, la carotte, l'abricot ou encore les épinards en contiennent beaucoup. Quelle que soit sa provenance, la vitamine A contribue à l'équilibre du système immunitaire et protège la vision.

 



15/02/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres