lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

la prosopagnosie: la maladie qui vous fait oublier tous les visages

La prosopagnosie, personne ne sait ce que c’est, au grand dam de ceux qui en souffrent… Cette pathologie désigne une très grande difficulté, voire l’impossibilité, de mémoriser les visages. Un mal largement inconnu, dont ceux qui en sont atteints ne prennent conscience que parfois très tardivement.

Le Monde s’est intéressé à ce mal socialement très handicapant, souvent source de culpabilité pour les individus concernés, confrontés à l’embarras de ne pas reconnaître des personnes qu’ils connaissent très bien. Dans une interview au magazine Esquire en 2013 où il déclare souffrir de propagnosie, Brad Pitt déclare carrément préférer rester chez lui pour ainsi éviter de se trouver dans des situations gênantes. La forme congénitale de la maladie rend la mémorisation des visages très difficile mais pas impossible, tandis qu’une prosopagnosie apparue suite à une liaison cérébrale peut même empêcher de reconnaître ses enfants ou son conjoint. Cette maladie toucherait 2,5% de la population mondiale selon une étude menée auprès d’étudiants allemands.

Pour pouvoir mener une vie sociale et professionnelle normale, les prosopagnosiques élaborent des stratagèmes pour pallier leur manque de mémoire des visages. La spécialiste des primates Jane Goodal fait semblant de reconnaître tous les gens qu’elle rencontre, et s’excuse quand son interlocuteur lui dit qu’il ne la connaît pas. Le journaliste et chroniqueur Philippe Vandel adopte l’attitude inverse :

“Chaque jour à l’accueil de France Info, il y a entre quatre et six personnes, je ne sais pas qui sont ces gens… Alors je fonce, je marche tête baissée. Et si quelqu’un vient me parler, tant mieux.”

Une journaliste préférant garder l’anonymat déclare, quant à elle noter, sur un carnet des détails permettant de reconnaître son entourage, s’attachant à une particularité physique ou à un signe vestimentaire distinctif. Le fait de se concentrer sur les détails est une caractéristique récurrente chez les personnes atteintes de prosopagnosie :

“Ces personnes sont très attentives aux indices périphériques. Elles sont sensibles à la démarche, regardent les bijoux, la coiffure, les habits, les sacs à main… Une de mes patientes reconnaît les gens à leur chien ou à leur voiture”, raconte Thomas Busigny.

Les prosopagnosiques se souviennent souvent plus facilement de certains types de visage.

“C’est une question de prototypie : de l’écart moyen entre les yeux à la taille de l’œil, les visages s’éloignent plus ou moins d’une moyenne”, explique Thomas Busigny, spécialiste de la prosopagnosie.

Espérons maintenant que la médiatisation des prosopagnosies de célébrités, comme  Brad Pitt et Philippe Vandel, permettra de mieux faire connaître cette maladie, et surtout aux malades ordinaires d’être mieux compris.

(source: les inrocks.com)

 



06/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres