lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

LE PARDON: CA SOIGNE AUSSI!

Si je n'avais pas pardonné j'aurais succombé aux humiliations quotidiennes". C'est Natascha Kampush, la jeune femme autrichienne séquestrée et violentée pendant 8 ans qui le dit. Le pardon est un moyen puissant de résister aux vicissitudes de la vie. Au quotidien c'est aussi une excellente méthode pour se maintenir en bonne santé. D'ailleurs, des études scientifiques récentes le prouvent. La raison ? Le pardon efface le ressentiment. Or ce ressentiment fait le lit de la rumination, engendre un stress chronique, et perturbe le fonctionnement de notre organisme, explique le Dr Philippe Rodet, médecin urgentiste et coach en entreprise.

 

 

Le pardon, ça soigne aussi !

 

"Tout est pardonné". Cette « Une » aura fait le tour du monde et déclenché des interprétations diverses. Mais savez-vous que le pardon, au-delà de sa dimension religieuse, est aussi un outil de guérison. Sans contre-indication ni effet secondaire !

Il apaise les réactions biologiques néfastes

"Le ressentiment augmente les émotions négatives, favorise donc la libération de cortisol, de noradrénaline, d'adrénaline, d'aldostérone...". L'adrénaline augmente la force de contraction du cœur et diminue le calibre des vaisseaux. Sans surprise cela retentit sur la pression artérielle. La noradrénaline, renchérit le phénomène, tandis que le cortisol en retenant le sel et l'eau augmente encore la masse sanguine. Et donc la tension. On vous a fait du mal ? Vous vous êtes juré que vous ne "pardonnerez jamais". Et bien sachez que vous augmentez singulièrement votre risque d'AVC... C'est dommage ! Le ressentiment favorise également les maux de tête, les lombalgies et les troubles digestifs. Selon le Dr Rodet, urgentiste et coach en entreprise spécialisé dans le stress et les risques psychosociaux, il modifie la flore intestinale, et joue sur les émotions. C'est un cercle vicieux : vos émotions négatives altèrent votre flore. Et cette dernière à son tour, envoie au cerveau des messages qui renforcent l'angoisse et la dépression. On a ainsi pu montrer des modifications de l'activité électrique cérébrale sous l'effet du ressentiment. Et comme cette émotion stimule les même hormones que le stress chronique, il est probable que sur le long terme elle impacte lesdéfenses immunitaires.

Il favorise le bien-être

Et le pardon dans tout ça ? Il a exactement l'effet inverse : il diminue la colère, l'anxiété, la dépression. Par ce fait, il régularise la pression artérielle, améliore la qualité du sommeil, favorise un état de bien-être général. Mieux encore, rappelle le Dr Rodet, il booste l'estime de soi. "Après avoir pardonné, on a plus confiance en soi, en l'avenir, on est plus optimiste..."

Le Dr Patrick Lemoine, docteur en neurosciences et psychiatre, est lui aussi convaincu de l'efficacité du pardon, dans sa double fonction : pardonner et ETRE pardonné. Le psychiatre l'utilise notamment pour aider à passer un deuil. "Je demande aux familles d'écrire au défunt. Puis de rédiger la lettre de réponse du trépassé. Le plus souvent, une demande de pardon émerge de ces échanges. Parfois, le premier échange ne suffit pas. Il faut poursuivre la correspondance jusqu'à ce que les proches arrivent à pardonner au défunt de les avoir abandonnés. " Le pardon est à la fois une aide à la guérison et un signe de cette guérison". Dans certaines histoires familiales particulièrement violentes, ou dans les cas de stress post-traumatique, lorsque se manifeste le pardon, c'est le signe que le stress est maîtrisé, la souffrance gérée."



24/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres