lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

L’endométriose, une maladie méconnue

Elle touche plus de deux millions de femmes par an. L’endométriose est une maladie chronique de l’utérus très méconnue. La ministre de l’Éducation nationale de France Najat Vallaud-Belkacem a signé aujourd’hui une convention pour former le personnel éducatif à la maladie et briser un tabou.

L’endométriose est une maladie complexe et différente selon les femmes. Elle est provoquée par les tissus de la muqueuse utérine. Ces derniers migrent en dehors de l’utérus et se placent dans différents endroits du corps. Ils créent alors des lésions et des kystes qui provoquent des douleurs extrêmes.

Elles sont situées essentiellement dans le bas-ventre, au niveau des ovaires, de l'intestin ou de la vessie. Plusieurs organes peuvent être touchés chez une même patiente. Dans de rares cas, des lésions d’endométriose peuvent même apparaître au niveau d’organes localisés à distance de l’utérus, par exemple dans les poumons ou le cerveau.

La cause de ces migrations n’est toujours pas connue mais l’endométriose touche une femme sur dix en âge de procréer. Des personnalités célèbres comme la chanteuse Imany ou Julie Gayet ont pris part à des campagnes pour faire connaître cette maladie. L’actrice Daisy Ridley, qui s’est fait connaître dans Star Wars 7 : Le Réveil de la Force, est notamment victime d’endométriose.

Des conséquences sur la fertilité

La vie intime est fortement perturbée car l'endométriose provoque des douleurs durant les rapports sexuels. Cette maladie peut aussi perturber la vie quotidienne. 20% des patientes ont des problèmes pour se déplacer à cause  selon OZ2020, et les douleurs peuvent se manifester également lors de la défécation ou de la miction.

L’endométriose pourrait également influer sur la fertilité… 30 à 40% des femmes atteintes ont des difficultés à concevoir un enfant selon Endofrance. C’est d’ailleurs la difficulté à procréer qui pousse les patientes à faire des examens poussés et qui découvrent qu’elles sont atteintes d’endométriose. La phase de traitement commence alors. La chirurgie ou l’hormonothérapie – qui consiste à empêcher les menstruations – sont possibles. Sans que le succès ne soit assuré

(source: m6info)



28/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres