lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES: NOS ALLIES

Les-complements-alimentaires-sont-nos-allies_exact441x300.jpg

 

Les compléments alimentaires ont le vent en poupe depuis quelques années dans les pharmacies, les boutiques bio, et même dans les supermarchés ou sur Internet. Vitamines, minéraux, oligoéléments, oméga 3..., autant de cocktails en tout genre parfois associés à des plantes censées booster notre mieux-être.

Si tous les médecins s'accordent à dire qu'avec une alimentation équilibrée et diversifiée, la plupart d'entre nous n'ont aucunement besoin de se supplémenter, il existe des situations qui ne permettent pas d'adopter ou de maintenir un bon équilibre alimentaire. Les éventuelles carences constatées par un professionnel de santé peuvent alors être compensées par la prise de compléments alimentaires.

Les femmes enceintes peuvent avoir ponctuellement besoin de plus de calcium, fer, acide folique (ou vitamine B9) dont la carence augmente le risque pour l'enfant à naître de présenter certaines malformations du système nerveux. « Pour cette vitamine, la supplémentation doit se faire avant la grossesse, dès que la femme manifeste le désir d'avoir un enfant, explique la diététicienne Nathalie Négro, car l'anomalie du système nerveux déclenchée par la carence en vitamine B9 (spina bifida) est très précoce dans le développement de l'embryon. »

Les adolescentes ou les femmes qui ont des règles abondantes doivent compenser leur perte de sang en se supplémentant en fer.

Les végétaliens, qui ne consomment pas de produits d'origine animale, se voient souvent recommander des compléments en fer et vitamine B12.

Les personnes âgées qui mangent mal, en petite quantité, ou qui souffrent de dénutrition, ont besoin de vitamines, minéraux, boissons hypercaloriques contenant suffisamment de protéines pour que leurs carences ne mettent pas leur vie en péril.

Les maladies (inflammation de l'intestin, maladies chroniques, cancers...) dont la pathologie, les médicaments..., peuvent à la fois bouleverser l'équilibre alimentaire et gêner l'absorption des nutriments, doivent suivre la prescription de leur médecin traitant pour éviter toute interaction entre leur traitement et la prise de compléments alimentaires.



12/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres