lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

L’intestin, notre deuxième cerveau

Nous avons tous un cerveau. Là-dessus pas de doute. En revanche, saviez-vous que tous autant que nous sommes, nous disposons d’un deuxième cerveau ? En effet, notre intestin fait office d’organe nerveux développé, et rempli des fonctions essentielles à notre bien-être.

Le rôle de la flore intestinale était jusqu’à il y a peu méconnu. Tout au plus suggéré par des études avant-gardistes, très vite rejetées par le corps scientifique. Seulement voilà, devant l’accumulation des preuves irréfutables de l’importance capitale de l’intestin dans tous les compartiments de notre vie, la doxa scientifique a tourné casaque. Depuis, les découvertes se succèdent.

Si vous pensez que votre intestin n’est rien de plus qu’un aspirateur à nourriture, détrompez-vous ! Prendre soin de sa flore intestinale, c’est primordiale. Près de 200 millions de neurones séjournent dans notre tube digestif, sécrétant des neurotransmetteurs qui régulent la digestion. C’est le cas de la sérotonine, qui une fois son rôle digestif terminé, finit sa course dans notre cerveau. Là, elle tempère notre humeur, cale notre cycle du sommeil… Vous le voyez, ce qui se passe dans le ventre est directement en lien avec ce qui se passe dans notre tête. À tel point que si le cerveau “d’en haut” envoie des informations au cerveau “d’en bas”, ce dernier en envoie beaucoup plus !

De même, votre flore intestinale joue un rôle bien au-delà de la simple digestion. Lorsqu’on supprime le microbiote des souris, elles tombent en dépression, deviennent obèses et adoptent un comportement défiant toute logique. À l’inverse de celles disposant d’un microbiote sain. Voici donc la confirmation que notre santé mentale dépend en grande partie de ce que nous mangeons, et de la santé des 100 000 milliards de bactéries vivant dans notre intestin.

Alors sans tarder, il s’agit de prendre soin de son intestin. Il faut lui donner les bons nutriments. Pas ceux dont il n’a que faire, et dont l’industrie agro-alimentaire l’agresse. Non. Ceux qui lui feront fleurir la flore intestinale, afin que votre “deuxième cerveau” puisse enfin remplir pleinement ses fonctions vitales et cognitives.

(source: Yahoo)



07/10/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres