lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

Marketing relationnel : Forever défend l’intégrité de son modèle économique

De passage à Abidjan à l’occasion du 15ème  anniversaire de présence de Forever living products en Côte d’Ivoire afin de féliciter ses collaborateurs pour le « travail extraordinaire accompli », Gregg Maughan, président de l’entreprise familiale originaire de l’Arizona aux Etats-Unis a insisté sur l’intégrité de son modèle économique réfutant l’idée qu’elle puisse être un moyen d’enrichissement rapide utilisant les schéma à la ponzi.

 

Forever Living Products créé en 1978 à Scottsdale en Arizona, aux Etats-Unis, se présente comme le plus grand producteur et distributeur de produits pour le bien-être et la nutrition à base d’Aloe vera dans le monde. C’est une société familiale présente dans plus de 160 pays et collaborant avec des millions d’auto-preneurs exerçant leur activité sous le modèle économique du marketing relationnel. La Côte d’Ivoire, hub ouest africain du groupe, coordonne ses activités au Bénin, au Burkina Faso, au Niger et au Togo. En 15 ans de présence en terre ivoirienne ce sont près de 200 000 auto-entrepreneurs (Forever Business Owners, FBO) qui ont rejoint la compagnie contribuant à faire d’elle l’une des 500 premières entreprises de Côte d’Ivoire avec un chiffre d’affaires oscillant entre 6 et 8 milliards de fcfa sur 3 milliards de dollars de chiffres d’affaires au niveau mondial.

Cependant, malgré ce beau palmarès et cette longévité, le fonctionnement de l’entreprise reste opaque pour beaucoup de personnes et certains n’hésitent pas à l’assimiler à un moyen d’enrichissement rapide utilisant les schémas de ponzi. Une idée que Gregg Maughan a catégoriquement balayée du revers de la main au cours d’un point de presse organisé le samedi 16 février au siège de l’entreprise à Treichville.

Faire la différence

« Nous avons bâti notre entreprise sur des valeurs. Forever n’est pas un programme d’enrichissement rapide. Il ne s’agit pas de recruter des amis pour faire de l’argent comme c’est le cas avec les schémas de ponzi. C’est un business légal de commercialisation de produits de très grande qualité pour la nutrition et la santé », a insisté Gregg Maughan pour défendre l’intégrité du modèle économique de son entreprise. Poursuivant ses propos, il a fait remarquer que Forever vise essentiellement deux objectifs à savoir celui de contribuer, dans un premier temps, à l’amélioration de la santé et de la nutrition dans le monde à travers des produits à base d’aloe vera et ensuite dans un deuxième temps, il est question de rendre financièrement autonome toute personne désireuse de s’impliquer dans la commercialisation ce ces produits en devenant FBO, peu importe son background. C’est pour cela, qu’il a invité les ivoiriens qui n’ont pas encore franchi le pas, à ne pas hésiter. « Des opportunités énormes existent pour que vous soyez financièrement indépendants, et pour avoir plus d’énergie et une meilleure santé que jamais auparavant avec les produits forever living products» a-t-il insisté.

Renchérissant les propos de son patron, Jean-Baptiste Amichia, vice-président de Forever en charge de la région Afrique est revenu sur l’expérience de Forever dans le cadre de l’enquête ouverte par le gouvernement suite au scandale de l’agrobusiness. Il a indiqué qu’en collaboration avec la Fédération nationale des industries et services de Côte d’Ivoire (FENISCI), organisation dont Forever est membre, les autorités ont été approchées par ses services pour leur faire comprendre qu’il fallait faire la différence entre « les sociétés légitimes et légales qui croissent grâce à la commercialisation de produits et d’autres sociétés dont les schémas sont connus au niveau mondiale comme interdits (système de ponzi, système Madoff, etc ». Selon lui, au cours de  cette enquête, la police économique a fait son travail. Les chiffres publiés par l’entreprise ont été vérifié dans tous les sens pour confirmer leur véracité et au bout du compte la société s’en est sortie blanchie et continue d’exercer aujourd’hui.

(source: ECONEWS du 18 fevrier 2019)



23/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres