lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

Saviez-vous qu'avoir une tension basse est plutôt un atout ?

Saviez-vous qu'avoir une tension basse est plutôt un atout ?

 

Nombre d'entre nous, et notamment les jeunes femmes longilignes, ont une tension inférieure à 10. Saviez-vous que c'était un gage de longévité? Cependant, ces petites tensions exposent à quelques risques de malaise. Les bonnes attitudes à avoir...

 

Une tension artérielle naturellement basse peut avoir une origine familiale. C'est ainsi le cas pour Hélène, bientôt trentenaire: "J'ai à peu près toujours eu 9 de tension, ma sœur et ma mère aussi, il faut croire que c'est le chiffre familial". Mais c'est aussi une situation fréquemment observée chez les jeunes femmes fluettes, grandes ou particulièrement sportives.

Une meilleure espérance de vie

"Dans l'absolu, avoir une tension basse, c'est une bonne nouvelle. Les vaisseaux sont moins sous pression, ils vieillissent moins vite et, du coup, ces personnes vivront probablement plus longtemps", explique le Dr Nicolas Postel-Vinay, cardiologue à l'Hôpital européen Georges Pompidou à Paris. L'organisme peut très bien s'accommoder d'une tension à 9, suffisante pour propulser le sang dans tous les organes, à condition que ce soit le niveau de tension physiologique, c'est-à-dire normal, et non la conséquence d'une maladie, anémie, diabète ou cancer.

"Ma tension est à 9,5 ou 10 grand maximum et je m'en porte bien, raconte Audrey, 24 ans. Le seul problème que j'ai remarqué, c'est qu'une tension basse inquiète pour rien un médecin qui ne te connaît pas. J'ai été opérée sous anesthésie générale pour un kyste et en salle de réveil, l'équipe ne voulait pas me laisser sortir. Ils trouvaient que 9, c'était un peu bas et qu'il valait mieux me garder allongée encore un peu. Mais moi, à 9, je suis presque au top de ma forme ! En général, ma tension est à 9,5 ou 10 grand maximum."

La difficulté pour le corps médical, c'est qu'il n'existe pas de seuil d'hypotension, c'est-à-dire un niveau de tension si bas qu'il serait responsable de symptômes ou d'autres maladies. Ce n'est donc pas le chiffre en lui-même qui doit inquiéter mais le fait de ressentir ou non des difficultés liées à cette petite tension, comme des vertiges ou une importante fatigue.

"Souvent ces jeunes femmes sont sujettes à ce qu'on appelle le malaise vagal. Elles ont un coup de chaud debout serrée dans le métro ou une montée de stress avant un examen, et hop, elles s'écroulent ! Il n'y a rien de grave mais quand ça arrive régulièrement, ça peut être gênant", souligne Claire Mounier-Vehier, cardiologue au CHU de Lille.

Les conseils au quotidien

Manger plus salé, pour que l'organisme retienne l'eau, ce qui fait augmenter la tension artérielle. Mais ce n'est pas une excuse pour dévorer des assiettes de frites ou des cacahuètes à chaque repas ! Les eaux minérales et les boissons énergisantes riches en sodium (idéales pendant le sport), le jus de tomate ou encore la sauce soja contribuent efficacement à l'apport en sel. Limiter aussi sa consommation d'alcool, car l'alcool augmente la dilatation des vaisseaux sanguins et fait encore plus baisser la tension.

Statique en position debout, dans les transports en commun par exemple, se découvrir pour ne pas avoir trop chaud, faire des petites contractions des mollets et remuer ses orteils pour stimuler le flux sanguin dans les jambes. Au bureau, en position assise, éviter de croiser les jambes et faire régulièrement des pauses pour se dégourdir les jambes. Ne pas se lever pas trop brutalement, ni d'une chaise ni du lit. Le matin, s'asseoir quelques secondes au bord du lit avant de se mettre debout. Si vous devez rester debout toute la journée, pour votre métier, un salon ou une journée shopping, pensez à mettre des bas ou des chaussettes de contention.



13/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres